Bienvenue à bord – histoire courte

bienvenue à bord

« Bienvenue à bord moussaillons ! Tenez-vous bien à carreau ou c’est la planche pour chacun d’entre vous ! »

Il a prononcé ces paroles sur un ton à glacer le sang. Face à moi se dresse un mât sans fin. Autour de moi je vois l’eau. Un océan d’eau. Moi qui recherchais une aventure sans risque. Une expérience bien au sec. Me retrouver sur un navire qui va prendre le large et voguer sur des mers déchaînées alors que je souffre du mal de mer. Me retrouver entouré d’eau alors que je plonge toujours avec appréhension le bout de mes orteils dans l’eau de mon bain. Mes infortunés compagnons de voyage ne semblent pas plus rassurés que moi. Mais je crois bien que si je pouvais regarder mon visage dans une glace j’y verrais la mine la plus déconfite d’entre toutes. Le vent s’engouffre dans mes vêtements et nous n’avons même pas pris le large. Je grelotte à l’idée de ce qui m’attend. Tous nos hôtes arborent des sourires édentés. Dire que je vais devoir remettre ma vie entre les mains de ces individus. Combien je préfèrerais retourner sur terre. Retrouver le plancher des vaches. Il doit y avoir une erreur…Est-ce que j’ai un moyen d’abréger ce calvaire ?

Je mets en pause pour accéder au menu. Je retire mon casque. Je consulte le détail de mon escapade en réalité virtuelle. Aucun moyen d’annuler la partie en cours. Je dois finir cette mission pour accéder à la prochaine. Ça m’apprendra. J’aurais dû vérifier avant de mettre en route la partie. Je quitte le menu pause. Revêts de nouveau mon casque de réalité virtuelle. Un de mes compagnons de voyage qui comme moi n’apprécie pas de passer son temps de jeu en ligne à bord de ce navire tente de s’échapper. De rejoindre le quai. Ils ont tôt fait de le rattraper par le col de sa chemise et de l’envoyer de force dans la cale. Sans ménagement. De quoi me raviser de tenter une fuite similaire. Il serait probablement plus sage que je consulte nos objectifs de mission. Voyons voir.

Organisez une mutinerie et prenez les commandes du navire.

Ou trouvez un moyen d’envoyer par le fond le navire et échappez-vous avant qu’il ne soit trop tard à bord d’un radeau de fortune.

Mince alors ! J’en ai pour un bon bout de temps….

 


Photo credit: rlanvin / Foter / CC BY-NC-SA

Rendez-vous sur Hellocoton !

Envoyer une réponse

Votre email ne sera pas publié. Les champs nécessaires sont indiqués par