Princess Bride : points communs

princess bride

Le film Princess Bride, sorti en 1987, figure parmi les films qui m’ont grandement marquée dans mon enfance et que je prends toujours autant plaisir à regarder, aussi bien en version française qu’en version originale.

Princess Bride est un film et un roman culte

Le film Princess Bride mérite de figurer dans la médiathèque de tout passionné de films d’aventure. Il contient un lot de répliques cultes qu’il faut voir en action pour les apprécier à leur juste mesure.

Voici une sélection des répliques qui sont devenues cultes pour moi.

Westley: Comme vous voudrez.

Inigo: Bonjour, Je m’appelle Inigo Montoya, tu as tué mon père, prépare toi à mourir.

Prince Humperdick: Jusqu’à la mort !
Westley: Nan ! Jusqu’au Mal.

 

Bien des années plus tard j’ai eu le plaisir de découvrir que le livre que j’avais tant aimé était adapté d’un roman. Aussitôt ceci découvert je me suis empressée de commandé le livre (alors disponible uniquement en anglais) et l’ai dévoré en l’espace de quelques jours.

 

Princess Bride

le livre Princess Bride

J’ai retrouvé dans le roman tous les ingrédients que j’apprécie dans le film: des personnages hauts en couleur et inoubliables, un humour ravageur.

 

L’influence de Princess Bride

 

Il ne fait aucun doute qu’en écrivant mes récits j’y injecte des ingrédients de Princess Bride. On peut retrouver certaines de ces caractéristiques dans d’autres romans et films cultes.

Figurent parmi ceux-ci:

  • les joutes d’humour et de pics bien réfléchis entre les personnages – on retrouve ce même type d’interaction  dans des ouvrages, films et séries TV mettant en scène des bandes d’amis ou de personnages qui se croient plus éloignés qu’ils ne le sont en réalité. Hermione et Ron dans Harry Potter, le gang de Buffy contre les Vampires, les personnages principaux du film Vous avez un message, et dans les ouvrages classiques les personnages de Benedict et Béatrice de Beaucoup de Bruit pour Rien de William Shakespeare, pour n’en citer que quelques uns, démontrent le proverbe « qui aime bien châtie bien ».
beaucoup de bruit pour rien de kenneth brannagh

Béatrice et Benedict échangent de nombreuses fois avec force et vivacité leur ‘animosité’ dans Beaucoup de Bruit pour Rien

  • les personnages farfelus qui jonchent les récits. Ils ont une particularité de caractère ou une distinction physique qui leur apporte un souffle comique – On peut voir ce genre de personnages dans un registre totalement loufoque dans les films de Mel Brooks, notamment dans sa parodie de Star Wars dans la Folle Histoire de L’Espace ou dans Sacré Robin des Bois, son film parodie et hommage au justicier en collants.
Les parodies de Han Solo, Princesse Leia, C3PO et Chewbaccah dans La Folle Histoire de l'Espace de Mel Brooks

Les parodies de Han Solo, Princesse Leia, C3PO et Chewbaccah dans La Folle Histoire de l’Espace de Mel Brooks

  • les personnages qui protègent leur véritable identité derrière un masque, un mensonge ou un personnage qu’ils jouent, avant de révéler toute l’étendue de leur vraie nature – De nombreux films et romans mettent en scène un héro qui décide de protéger ses proches et sa propre existence en se créant une nouvelle identité. Les superhéros, en premier lieu desquels Superman, Batman ou encore Wonder Woman, sont l’incarnation même de ce ressort scénaristique qui leur permet de vivre une existence normale dans la vie civile. Ce masque peut être aussi être temporaire et non une caractéristique permanente. Ainsi, dans les références cinématographiques, vient à l’esprit Yoda de la saga Star Wars qui se présente à l’origine comme un vieil ermite farfelu avant de se révéler d’une sagesse et dextérité inouïes et un des plus puissants chevaliers Jedi. Dans un registre plus poétique et dramatique, Cyrano de Bergerac tait ses vrais sentiments auprès de sa cousine et les exprime indirectement sous les traits d’un autre homme, ne révélant que dans les derniers moments « toute la joyeuse imposture ».
Yoda avant de se dévoiler comme le dernier chevalier Jedi

Yoda avant de se dévoiler comme le dernier chevalier Jedi

  • la façon dont un personnage parvient grâce à la force de son esprit et à son courage à triompher d’une situation funeste – de nombreux récits de la culture geek s’appuient sur cette croyance de l’esprit et du courage plus forts que la force brute et permettant de changer son destin. Dans les temps plus anciens, on retrouve cette force de l’esprit dans le mythe d’Oedipe trouvant la réponse à l’énigme du Sphinx ou bien encore de celui de Persée qui a l’intelligence d’utiliser son bouclier pour refléter le regard de Méduse pour éviter de croiser son regard, ou d’Ulysse ayant la vivacité d’esprit de se faire appeler Nemo pour échapper plus aisément aux cyclopes.
Persée muni de son bouclier dans la version originale du Choc des Titans

Persée muni de son bouclier dans la version originale du Choc des Titans

  • l’existence de récits qui permettent de protéger le véritable secret d’une communauté – on peut trouver cet ingrédient dans des récits où des personnages évoluent ou accèdent à des endroits inconnus ou inaccessibles du commun des mortels, ou dans des situations où ils cherchent à tenir éloignés les intrus. Viennent ainsi en tête par exemple l’accès à la gare des sorciers dans Harry Potter.
La plateforme 9 3/4 de Harry Potter est devenue une réalité à Londres

La plateforme 9 3/4 de Harry Potter est devenue une réalité à Londres

Il est fort probable qu’il y ait bien d’autres similitudes, et que j’en découvrirai dans certains de mes futurs écrits. Après tout, difficile de ne pas laisser l’influence s’exprimer.

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Envoyer une réponse

Votre email ne sera pas publié. Les champs nécessaires sont indiqués par